Observatoire des médias sociaux en relations publiques

Archive for avril, 2014

8 façons de penser pour mieux utiliser Pinterest en RP

Posted on: avril 29th, 2014 by Alexandre Boutet Dorval No Comments

La semaine dernière, nous vous avons présenté quelques raisons d’intégrer Pinterest dans votre stratégie de médias sociaux. Voici quelques trucs et astuces pour tirer le maximum de votre utilisation de cette plateforme.

 

1. Pensez visuel

La plateforme Pinterest est une des plus visuelle du Web 2.0. La règle d’or de cette plateforme: chaque contenu doit être accompagné de son image et chaque image doit être associée à un seul contenu. Cette image devra être attirante car c’est par l’image que vous vous démarquerez.

 

2. Pensez social

Ne publiez pas uniquement vos propres contenus sur vos tableaux. Prévoyez de l’espace pour partager du contenu connexe à votre niche. Les utilisateurs font des recherches par contenu et par intérêt. Vous obtiendrez plus rapidement leur attention si vos contenus ne sont pas centrés que sur vous-même.

 

3. Pensez vidéo

Visuel ne veut pas seulement dire image. Pinterest est une fantastique opportunité de promotion pour votre chaîne YouTube et pour les vidéos sur votre site Web.

 

4. Pensez inclusif

N’hésitez pas à épingler tous vos contenus: produits dans la boutique en ligne, articles de blogue, photos d’événement, etc. Pratiquement tout le contenu des autres plateformes peut être épinglé et référencé sur Pinterest. Faites-en un catalogue de vos contenus. Évidemment, accompagnez tous vos contenus hors-Pinterest d’un bouton “Pin it” pour faciliter la vie des internautes qui voudront diffuser vos contenus!

 

5. Pensez relations publiques

Même si vous utilisez Pinterest davantage comme un outil de marketing, soyez certains que vos clients ne voudront pas vous suivre sur Pinterest s’ils ont l’impression de regarder de la publicité-réclame. Mettez en évidence les points forts des relations entre votre organisation et ses publics, les réalisations dont vous êtes fiers et tout ce qui peut confirmer la personnalité de votre organisation. Engagez-vous auprès de vos publics, ne tentez pas seulement de leur vendre quelque chose.

 

6. Pensez storytelling

Profitez de cette plateforme pour leur raconter des histoires: des histoires à succès, des témoignages de service client, la vie dans les coulisses de votre organisation, etc. La dimension visuelle et la dimension sociale rendent le storytelling vivant. Profitez de cette belle opportunité.

 

7. Pensez durable

Un des avantages majeurs de Pinterest est que les liens restent attachés aux contenus et ce peu importe le nombre de fois que ceux-ci sont partagés. Les contenus Pinterest peuvent rester épinglés dans les babillards des utilisateurs pendant des années. Soyez donc prudents avec les liens: si vous révisez l’architecture de votre site Web ou si vous revoyez votre stratégie de médias sociaux, assurez-vous toutefois que tous vos liens anciennement publiés soient toujours fonctionnels ou redirigés. Chaque clic qui produit une “erreur 404″ est une opportunité manquée pour l’organisation.

 

8. Pensez recherche

Même si votre visuel est éloquent, soyez plus loquace que nécessaire au moment d’écrire les descriptions. Votre contenu sera indexé en fonction du texte, pas de l’image. Soyez éloquents et gardez aussi toujours en tête l’utilisateur qui aurait envie de trouver votre contenu et ce qu’il est susceptible de taper dans la boîte de recherche.

 

Et vous? Avez-vous des trucs à nous partager? Ne vous gênez pas pour utiliser la boîte de commentaires ci-dessous ou bien de nous en faire part sur Twitter @omsrp !

4 raisons d’utiliser Pinterest en RP

Posted on: avril 22nd, 2014 by Alexandre Boutet Dorval No Comments

Il vient un moment dans la vie de tout professionnel des relations publiques où un patron, un client ou un collègue se fait souffler une idée “extraordinaire” par un cousin ou un partenaire de golf. Ça peut impliquer d’acquérir une nouvelle technologie, de retenir de nouveaux services ou simplement d’adopter une nouvelle plateforme de médias sociaux.

Notre travail, lorsque confrontés à des conseils de terrain de golf, est de poser la question: “en avons-nous vraiment de besoin”? Car tous les conseils ne sont pas mauvais, loin de là.

Un conseil à la mode en 2014 se décline sur la base de cette affirmation: “Tu sais, tu devrais vraiment adopter Pinterest pour ton entreprise.”

Passons donc à la question qui tue: pourquoi utiliser Pinterest en relations publiques?

Raison #1 : pour ajouter du visuel

Les médias sociaux carburent au visuel et si vous ne vous en servez pas déjà beaucoup sur Facebook, Twitter ou toute autre plateforme, vous devriez sérieusement revoir votre stratégie pour y inclure un peu de “eye-candy”. Les résultats d’une approche plus visuelle ne sont plus à démontrer: c’est la façon la plus efficace d’attirer l’attention et de se démarquer.

Pinterest s’inscrit en mille dans cette philosophie puisque l’interface du média est entièrement basée sur l’aspect visuel. C’est la première question à vous poser si vous hésitez à intégrer Pinterest dans votre stratégie. Est-ce que votre contenu sera bien mis en valeur dans un environnement où une image vaut bien plus que mille mots? Si vous vendez des produits physiques ou faites la promotion d’artistes ou d’événements culturels, la question ne se pose même pas. Si vous représentez un cabinet de notaires, quelques réserves seraient justifiées.

 

Raison #2 : pour augmenter votre traffic

En plus d’être très orienté visuel, Pinterest est très orienté partage. Les utilisateurs sont invités à créer des babillards dans lesquels ils épinglent du contenu qu’ils jugent intéressant. “L’épingle” que vous créez en relation avec votre site Web, votre blogue ou vos autres plateformes de médias sociaux pointera toujours sur votre site et ce peu importe le nombre de repartages par lesquels elle aura passé. Il suffit qu’une de vos photos de mode, par exemple, soit remarquée pour qu’elle devienne virale, se retrouve dans les babillards de tous les fashionistas de la Terre, et ce, en incluant toujours un lien vers votre boutique en ligne. Bien utilisé, cet outil peut vous aider à augmenter significativement votre traffic. Mieux encore: à significativement augmenter votre traffic à l’intérieur de votre niche. Comment savoir s’il s’agit d’une bonne solution pour vous? La réponse ci-dessous.

 

Raison #3 : pour mieux rejoindre votre niche

Le nom “Pinterest” donne déjà tous les indices nécessaires pour comprendre la logique de ce média. “Pin” réfère à la notion d’épingles et de babillards dont nous avons déjà parlé plus haut. “Interest” renvoie à la notion d’intérêts. Sur Pinterest, on ne s’abonne pas à un utilisateur comme on le ferait sur Twitter. On s’abonne à un “tableau” ou “babillard” en particulier. Les réseaux se forment donc en fonction des intérêts. Lorsqu’un utilisateur tombe sur un contenu qui l’intéresse, il ira voir le tableau de l’utilisateur qui l’a épinglé pour pouvoir consulter d’autres contenus liés, découvrant ainsi d’autres tableaux relatifs au même sujet et ainsi d’autres contenus. La navigation dans Pinterest finit donc par s’orienter autour de niches et de sphères d’influence. Pour vous, il s’agit d’aller explorer un peu les contenus liés à votre secteur d’activité pour voir si votre niche est présente sur Pinterest. Si elle est présente et bien vivante, c’est peut-être qu’il est grand temps pour vous d’aller vous y faire connaître!

 

Raison #4 : parce que la communauté Pinterest est très engagée

Plusieurs études marketings sur les utilisateurs de Pinterest permettent de mieux circonscrire les publics qui peuvent y être rejoints. Nous vous laisserons faire cette partie de la recherche par vous-mêmes puisque ce sont des données qui évoluent rapidement et qui dépassent la portée de ce billet. En revanche, il suffit de mentionner que Pinterest est un média social très utilisé par des gens à l’aise avec l’univers virtuel et les codes du Web (contrairement à un média social “d’entrée” comme Facebook qui accueillera des gens moins habiles sur le Web), et qui ont un comportement de consommateur en ligne. Pinterest s’utilise aussi de manière plus exclusive que les autres médias: on ne peut pas consulter Pinterest comme on consulte Facebook ou Twitter en multi-tâches en faisant autre chose. Pinterest offre donc un bon potentiel d’appeler la communauté à l’action. Que ce soit pour inciter à l’achat, inviter au crowdsourcing, lancer des concours ou demander de la rétroaction, Pinterest est une bonne plateforme pour entretenir des relations bidirectionnelles à tendance symétriques et vous assurer d’être bien à l’écoute de vos publics.

 

Vous avez envie de vous lancer dans l’aventure Pinterest mais ne savez pas comment faire? Pas de soucis! C’est précisément ce à quoi notre prochain billet sera consacré. Ne le manquez pas!

Qu’est-ce que le professionnalisme dans les médias sociaux?

Posted on: avril 10th, 2014 by Alexandre Boutet Dorval No Comments

Vous avez été nombreux à lire, aimer et partager notre texte sur les bonnes raisons de publier du contenu humoristique ou léger. C’est un volet important et parfois mal compris des relations publiques dans les médias sociaux.

En revanche, tout n’est pas que blagues et trompettes et en bout de ligne, le professionnalisme demeure un attribut essentiel du professionnel des relations publiques. Cet attribut intervient autant dans les médias sociaux que par les canaux traditionnels et il est important de ne pas oublier que la gestion des médias sociaux est une pratique professionnelle.

Le professionnalisme est une notion difficile à définir : de nombreux auteurs se sont aventurés à en proposer différentes définitions, toutes aussi variées les unes que les autres. Si la reconnaissance professionnelle est d’emblée un enjeu pour le secteur des relations publiques, on peut émettre l’hypothèse qu’il le soit encore plus pour les communicateurs dont le travail est de gérer les médias sociaux. On l’a bien vu lors de l’apparition de Mme Francine Charest et de M. François Grenon devant la Commission Ménard : les non-initiés croient encore que les médias sociaux sont un jouet.

 Le wiki Ethics in PR propose une définition en cinq « zones » de professionnalisme, cartographiés par C.E. VanZandt, professeur spécialisé dans le développement des ressources humaines. Ces cinq zones se recoupent un peu, mais se résument à un haut standard de compétence, le maintien de la bonne image de la profession, la volonté d’une personne à développer ses compétences et l’expertise de son domaine, la recherche d’une pratique professionnelle de qualité et finalement, la fierté face à ses accomplissements professionnels.

Entre les opinions des uns et des autres, les impératifs de plaire aux publics sur les médias sociaux et les enjeux de responsabilité sociale des entreprises, il est difficile d’être plus précis que cela quand il s’agit d’établir des standards professionnels « 2.0 ». La tâche en revient presque au professionnel lui-même, et c’est aux standards que l’individu se donne que l’on pourra mesurer la qualité de son travail.

Quelques commandements incontournables, néanmoins, pour finir.

Nous aimerions vous entendre! Professionnels de tous horizons, quels sont vos standards, quelles sont vos limites et surtout, de quoi êtes-vous fiers? Nous savons que vous aimez votre travail! La zone de commentaires est là pour ça, et évidemment nous attendons toujours vos pertinentes interventions sur notre fil Twitter!

Les poissons sociaux

Posted on: avril 3rd, 2014 by Alexandre Boutet Dorval 1 Comment

Avant-hier, nous étions le premier avril. Aux traditionnels poissons de papier et aux coups pendables entre collègues se sont ajoutés les poissons d’avril du Web – et plus particulièrement les poissons d’avril des médias sociaux. Si ceux-ci se font principalement de personne à personne, les organisations nous ont quand même gratifié cette année d’un impressionnant buffet marin. La pêche semble avoir été bonne!

Le plus populaire a été sans contredit le géant Google qui a ajouté à la version mobile de Google Maps l’opportunité d’attraper des créatures du jeu vidéo Pokémon partout à travers le monde. La compagnie aérienne West Jet a fait courir le bruit sur son site Web et sur les médias sociaux qu’elle passerait dorénavant à l’heure métrique – il suffirait aux clients de diviser le nombre de minutes par 1.44 pour connaître l’heure de leur vol. Même Twitter a annoncé la sortie d’un casque de réalité virtuelle qui permettrait de « tweeter » en battant de la tête d’avant en arrière comme un oiseau.

Dans la foulée de la récupération des buzz (si vous avez assisté à notre récent Webinaire, cela ne sera pas sans vous rappeler la présentation d’Antoine Dupin de Chalifour), le producteur de friandises Chupa Chups a surfé sur un fait divers : celui d’un argentin de 16 ans qui aurait trouvé un authentique diamant à la place de sa sucette. Sur son fil Twitter, Chupa Chups a annoncé que des pierres précieuses seraient cachées parmi les sucreries.

Plus près de nous, le Cégep Limoilou a frappé fort en diffusant dans les médias sociaux un communiqué annonçant l’adoption obligatoire dès l’an prochain d’un uniforme dans son institution – une nouvelle qui, selon l’annonce, ferait « des vagues » et permetterait de « repêcher » un plus grand nombre d’étudiants. Ils ont même été jusqu’à annoncer l’instauration de la bourse Neptune, une bourse qui aiderait les étudiants à court de « liquidités » à se procurer un uniforme signé par le designer Esse Turgeon.

Ces fantaisies peuvent sembler loufoques et peu constructives, mais cette tradition est une belle occasion pour les organisations présentes dans les médias sociaux de se faire connaître. Il suffit d’un peu de créativité et d’adopter juste le bon ton pour piéger les gens sans pour autant envoyer un mauvais signal. Un équilibre qui peut sembler dur à atteindre mais qui, correctement exécuté, peut faire parler de votre organisation tout au long de l’année.